Pour un meilleur rendu de ce site vous devez activer l'option Javascript de votre navigateur, ou autoriser le contenu bloqué par Internet Explorer Merci.

Exhortation : Dépositaires et Coopérants en Mission

Les défis que présente la proclamation de l’Evangile ne sont pas nouveaux. Cependant, les contextes socio-économiques et politiques nationaux leur donnent une saveur locale, souvent à l’allure d’un phénomène unique qui se produit pour la première fois dans l’histoire humaine. Cette fausse impression conduit à bien des distractions dont le résultat est le ralentissement du progrès de l’Evangile.

L’apôtre Paul a évoqué ces défis dans son dernier entretien avec les responsables de l’église d’Ephèse en ces termes : « Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Eglise de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang. Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. » (Actes 20 :28-30).

Ce sobre avertissement de l’apôtre Paul est en soi un rappel que l’Eglise de Jésus-Christ en Afrique n’est pas à l’abri de ces crises internes. En dépit de l’exubérance du témoignage chrétien, la diversité et considérations ethniques au Togo comme ailleurs en Afrique francophone peuvent, à l’occasion, exacerber bien des crises de personnalité entre les dirigeants, soit au sein d’une même dénomination, soit entre les dénominations, et cela sans aucun lien avec les positions doctrinales. C’est aussi un appel à la vigilance.

Les Groupes Bibliques Universitaires et Scolaires du Togo (GBUST) sont une bénédiction pour les Eglises de Jésus-Christ au Togo. A mon humble avis, ils représentent un grand potentiel et un creuset pour le développement et la formation des futurs dirigeants nationaux tant pour l’église que pour la nation. Le fondement de l’engagement social et ecclésiastique repose sur la crainte et la gloire de Dieu, et l’amour du prochain. L’un des grands défis du mouvement étudiant, c’est ce renouvellement constant de ses dirigeants : l’étudiant qui a pu acquérir l’expérience de diriger un groupe finit ses études et quitte l’université pour le marché d’emploi, juste au moment même où on a plus besoin de lui.

C’est réconfortant d’être surpris, au fil des années, d’observer que le Dieu de la Bible pourvoit à un afflux de jeunes hommes et femmes, zélés à le servir sur les campus universitaires. C’est aussi très édifiant de savoir que le Dieu de la Bible est Celui qui prend l’initiative du projet évangélique sous son contrôle, qui donne la victoire et manifeste sa présence, qui se révèle au monde environnant, au travers de des vaisseaux humains : en tant que créatures humaines, nous sommes dépositaires et coopérants dans la mission de l’Evangile sous la bannière divine. C’est du moins le réconfort, l’espérance et la paix que je trouve dans cette parole rassurante de Dieu, exprimée par Paul dans sa deuxième lettre aux chrétiens de Corinthe : « Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance ! Nous sommes, en effet, pour Dieu le parfum de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent : aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. – Et qui est suffisant pour ces choses ? – Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c’est avec sincérité, mais c’est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu » (2 Corinthiens 2 :14-17).

Au-delà des débats philosophiques (épistémologiques en particulier), le Dieu de la Bible s’est révélé sans ambigüité en Jésus Christ. Connaître Christ et avoir la foi en lui sont notre salut. L’odeur de cette connaissance de Christ est en soi envahissante et irrépréhensible… C’est une puissance incompressible ! Proclamons Christ !

Djikolngar Maouyo, PhD. Premier Secrétaire itinérant des GBUST (1985-1988). Djikolngar et son épouse Ann vivent actuellement à Baltimore, aux Etats-Unis, où Djikolngar dirige un groupe en recherche et développement dans la compagnie de biotechnologie Lonza Pharma & Biotech.