Pour un meilleur rendu de ce site vous devez activer l'option Javascript de votre navigateur, ou autoriser le contenu bloqué par Internet Explorer Merci.

Vision

Des cinq organes de sens qui nous ouvrent sur la perception du monde sensible, l’œil reste l’organe le plus précieux pour l’homme. Sans l’œil, l’organe de la vision, l’homme marche à tâtons et court ainsi beaucoup de risques. Il ne peut non plus aller loin dans sa marche. Ainsi en est-il de la vision du GBU. Sans elle, nous marchons à tâtons et ne pouvons aller loin. Il est donc indispensable pour chaque Gbussien d’avoir ou de comprendre cette vision, de la posséder ou de l’épouser et enfin de la partager afin d’amener plusieurs à nous rejoindre dans notre marche éclairée.

1. Comprendre, épouser, partager

Nous ne pouvons comprendre la vision du mouvement que lorsqu’elle nous est exposée. Une écoute attentive doublée d’une réflexion seconde peut nous amener à saisir la véritable portée de cette vision. Mais pour l’épouser, il faut d’abord l’aimer. Ce n’est donc pas par la vertu d’un simple enseignement que nous épouserons la vision de notre mouvement. Mais comme il est difficile de bien aimer une personne sans bien la connaître, le mérite revient à l’enseignement de nous aider à bien connaître notre vision. A cette connaissance viennent s’ajouter les notions de goût, de préférence ou de critères pour nous amener à épouser la vision. Mais le principal mérite revient à l’Esprit du Seigneur, car c’est lui qui nous convainc de la noblesse de notre vision. Et cette conviction est un appel à travailler dans le champ universitaire et scolaire de notre pays. Alors et alors seulement, nous pouvons passionnément partager cette vision avec d’autres. Mais, qu’est-elle, cette vision ?

2. La vision de notre mouvement

Le GBUST fait partie d’une grande famille mondiale d’environ 150 pays, l’IFES. Il partage de ce fait la même vision avec le reste de l’IFES, car c’est cette vision qui constitue le principal critère d’unité entre tous les pays membres de l’IFES. Cette vision est de Connaître Christ et de Le faire Connaître aux étudiants et aux élèves.

Connaître Christ

Selon le Manuel des Groupes Bibliques Universitaires de l’Afrique Francophone, Connaître Christ consiste à aider l’étudiant chrétien qui se joint à notre mouvement à s’enraciner et à croître spirituellement « en celui qui est le chef, Christ » (Eph 4.15). Pour cela tous les moyens possibles sont déployés : études bibliques, retraites spirituelles, séminaires, camps, congrès, vidéo-débats, littérature chrétienne, contacts informels, cure d’âme, etc. Le programme d’édification mis sur place par le mouvement n’est qu’un appui à l’effort personnel de l’étudiant à connaître davantage son Seigneur. Ceci suppose que chaque membre du mouvement devra s’investir personnellement dans l’auto-formation, c’est-à-dire devra faire l’effort de se former lui-même. Cela est possible lorsque l’étudiant ou l’élève s’applique personnellement à la lecture et méditation de la Bible, à l’étude biblique personnelle, à l’audition des cassettes et CD chrétiens, à la lecture des livres chrétiens, etc.

Faire Connaître Christ.

Témoigner de Christ ou Le faire connaître fait suite de façon logique et même automatique à sa connaissance. Ce qui veut dire qu’on ne peut pas connaître Christ sans le faire connaître. En effet, l’œuvre accomplie par Christ en nous est si grande que nous ne pouvons pas en contenir la joie tout seul. En tout état de cause, le GBUST fait de l’évangélisation un noble devoir pour tous ses membres. Ici encore, l’évangélisation est d’abord un travail personnel et continu qui sera accompagné par le groupe local qui veillera à organiser des sorties d’ensemble.

Note : Le GBUST s’inscrit dans la logique de l’IFES qui vise à transformer l’étudiant pour la vie, au-delà du seul fait de connaître Christ et de le faire connaître. Ceci signifie que le GBUST n’entend pas seulement outiller ses membres dans la connaissance de la parole de Dieu et dans le travail d’évangélisation. Il se propose aussi de faire d’eux de bons époux et éducateurs, de bons travailleurs ou fonctionnaires, etc.

Nous espérons que cet article va connaître un aboutissement heureux dans la vie de chaque lecteur en l’amenant à épouser notre vision et ensuite à la partager.

Nouvel article

en cours de redaction ... voir la page